16 julio, 2013

Le nouveau timbre Marianne inspiré des Femen

francais-español

Le nouveau timbre Marianne, dessiné par David Kawena et Olivier Ciappa, a été dévoilé dimanche à l’Elysée. Ce dernier a affirmé qu'une des fondatrices des Femen, l'Ukrainienne Inna Shevchenko, l'avait en partie inspiré pour ce dessin.

lesechos

14/07 | 19:09 | mis à jour le 15/07
Le nouveau timbre Marianne a été dessiné par David Kawena et Olivier Ciappa - DR
Le nouveau timbre Marianne a été dessiné par D.Kawena et Olivier Ciappa

Pas grand-chose en commun entre le premier timbre français, émis en 1849, à l’effigie de Cérès, déesse de l’agriculture, des moissons et de la fécondité et le dernier né, inspiré des Femen. Le nouveau timbre Marianne a été en partie inspiré par une des fondatrices du mouvement féministe, a expliqué lundi un de ses dessinateurs, tandis que le groupe des Femen s'est réjoui d'être devenu un "symbole officiel de la France". Ce timbre, qui représente un visage de jeune femme et sa main en mouvement, a été dessiné par le duo David Kawena-Olivier Ciappa. Il a été dévoilé dimanche à l'Elysée par le président François Hollande, qui a souligné que son effigie était "l'illustration" de la jeunesse "priorité de (son) mandat". Dimanche, en fin de journée, Olivier Ciappa, dont l'exposition de photos en faveur du mariage homosexuel avait été vandalisée à deux reprises en juin à Paris, a fait savoir sur son compte Twitter qu'une des fondatrices des Femen, l'Ukrainienne Inna Shevchenko, réfugiée en France, l'avait en partie inspiré pour ce dessin. "Pour tous ceux qui demandent le modèle de Marianne, c'est un mélange de plusieurs femmes, mais surtout Inna Shevchenko, fondatrice des Femen", a-t-il écrit sur son compte twitter. "Inna Shevchenko n'est pas la seule inspiration de ce timbre. Ce n'est pas Inna qui est devenue Marianne", a-t-il cependant précisé. "C'est un mélange de personnages réels, tels que l'actrice Marion Cotillard, qui représente le talent de la France à l'étranger, Roselyne Bachelot, Christiane Taubira" qui se sont mobilisées en faveur du mariage homosexuel. "Pour moi, Marianne, qui est représentée seins nus, en 1789 aurait certainement été une Femen car elle se battait pour les valeurs de la République, la liberté, l'égalité, la fraternité. Inna est la seule parmi celles qui m'ont inspiré à ne pas être française", a-t-il ajouté.

Fragmento en español

No hay mucho en común entre el primer sello francés publicado en 1849, con la efigie de Ceres, diosa de la agricultura, la cosecha y la fertilidad y los últimos, inspirados en FEMEN. El nuevo sello Marianne fue inspirado en parte por una de las fundadoras del movimiento feminista, dijo el lunes uno de sus diseñadores, mientras que el grupo Femen estaban satisfecho de haberse convertido en un "símbolo oficial de Francia." Este sello, que es la cara de una mujer joven y su mano en movimiento, fue diseñado por el dúo David Kawena-Olivier Ciappa. Se develó el domingo en el Palacio del Elíseo por el presidente Francois Hollande, quien señaló que su imagen era "la imagen" de la juventud "prioridad (su) mandato." El domingo por la tarde, Olivier Ciappa, cuya exposición fotográfica a favor del matrimonio gay ha sido objeto de vandalismo en dos ocasiones en junio en París, dijo en su cuenta de Twitter que los fundadores de FEMEN, la ucraniana Inna Shevchenko, refugiado en Francia, le había inspirado en parte en este dibujo. "Para todos los que piden el modelo de Marianne es una mezcla de varias mujeres, pero especialmente Inna Shevchenko, fundadora de FEMEN", escribió en su cuenta de twitter. "Inna Shevchenko no es la única fuente de inspiración para este sello. No es Inna que se convirtió en Marianne", ha dicho, sin embargo. "Es una mezcla de personas reales, como la actriz Marion Cotillard, que representa el talento de Francia en el extranjero, Roselyne Bachelot, Christiane Taubira" que se movilizan a favor del matrimonio gay. "Para mí, Marianne, que se representa con los senos desnudos en 1789 habría sido sin duda una FEMEN mientras luchaba por los valores de la República, la libertad, la igualdad, la fraternidad. Inna es la única de las que me inspiró que no es francesa", agregó.

"Engagé (...), politisé"

"Au début, je voulais vraiment un mélange de points communs entre Roselyne Bachelot et Christiane Taubira. J'ai essayé pendant des semaines, mais cela ne marchait pas", a-t-il raconté. Finalement, "j'ai remarqué que toutes les deux avaient une espèce de geste gracieux de la main quand elles parlaient à l'Assemblée, c'est pour cela que j'ai dessiné ma Marianne en train de parler". "J'assume d'être un artiste engagé, et du coup politisé", a-t-il ajouté. « Notre Marianne se veut un message symbolique d’égalité, de parité et de mélanges qui sont, pour nous, des valeurs essentielles de la France d’aujourd’hui et de la République », ont déclaré David Kawena et Olivier Ciappa. « Nous avons voulu lui donner un côté international et intemporel en mélangeant les mains réalistes et gracieuses spécifiques à la Renaissance, les yeux qui sont un mélange du réalisme de la bande dessinée française d’aujourd’hui, du manga asiatique des années 1980 et de l’animation américaine des années 1950 », ont-ils expliqué. La première tête de Marianne, symbole de la République, a fait son apparition en 1944 à la Libération, dessinée par Edmond Dulac.

« Liberté, égalité, femen »

"Femen est fière d'être devenue un symbole officiel de la France! Liberté, égalité, femen", a réagi lundi le groupe féministe sur son compte Twitter.
"C'était totalement inattendu", a commenté Inna Shevchenko. Avec Marianne, "la France a toujours reconnu le rôle des femmes qui luttent, c'est un symbole pour le monde entier", a-t-elle ajouté. Peu avant, avec son ton de provocation habituel, la jeune femme avait envoyé un tweet narguant ses détracteurs : "Maintenant tous les homophobes, extrémistes, fascistes vont devoir me lécher le cul lorsqu'ils voudront envoyer une lettre".
Le Parti démocrate-chrétien, parti dont l'ex-ministre UMP Christine Boutin était la présidente jusqu'à la semaine dernière, a appelé sur Twitter au boycott du nouveau timbre. Ces nouveaux timbres seront disponibles dès mardi dans tous les bureaux de poste. Trois milliards de timbres français sont imprimés chaque année, dont 2,4 milliards de Marianne et 600 millions de « beaux timbres », à l’imprimerie de Boulazac, près de Périgueux, en Dordogne.

Dimanche, le choix final du président est intervenu, au terme d’une présélection par des lycéens qui avaient désigné trois séries de timbres parmi les quinze proposées. Alors que Nicolas Sarkozy avait choisi directement Yves Beaujard parmi les artistes ayant participé au concours lancé par La Poste, François Hollande a souhaité faire participer des jeunes. Entouré de lycéens, le chef de l’Etat a déclaré « Vous avez choisi une Marianne », symbole de la République, « et la vouloir jeune c’est un présage parce que c’est une France déterminée que vous avez choisie, une France volontaire, une France qui voit loin, une France qui veut construire son propre destin, une France qui fait en sorte que la jeunesse soit sa promesse ».

No hay comentarios.:

Publicar un comentario

Nota: sólo los miembros de este blog pueden publicar comentarios.

Se produjo un error en este gadget.